FSU Bourgogne

Compte-rendu du CTPA du 30 janvier 2009

dimanche 1er février 2009

1er degré 

48 suppressions de postes (35 RASED + 13 mis à dispo) mais pas de régulations sur la démographie (qui aurait du conduire à 43 suppressions)
Maintien du taux d’encadrement : P/E = 5,65 (5,35 national)

Prime 400 euros évaluations CM2

 en attente des précisions nationales

Evaluation lecture aux JAPD

Des progrès ont été faits dans le 21 et le 71 mais le 89 reste préoccupant (20 % en difficultés) : résultats 2008. Mais de gros efforts ont été faits et la mobilisation de tous va porter ses fruits. L’IA va sortir un 4 pages grand public. Il y a aussi des améliorations, par exemple la baisse des sorties sans qualifications.

2nd degré 

Postes administratifs : 15 suppressions mais pas en EPLE.
L’académie est au 12ème rang et présente toujours un excédent de 24 postes par rapport à la moyenne.
Un groupe de travail sur la réforme des agences comptables aura lieu avant les vacances de février.
Le question sur le problème récurrent de la date du CTP à laquelle seront annoncées officiellement les mesures de suppressions et l’ouverture de la campagne de mutations a été posé mais est restée sans réponse.

Association sportive

 les délégués de la FSU sont intervenus pour rappeler que le travail en Association Sportive était dans le statut des profs d’EPS et qu’elle ne devait pas être la variable d’ajustement pour les HS avec menace des chefs d’établissement de la supprimer si HS non prises.
Le recteur a dit qu’elle ferait un courrier en ce sens.

Les postes 

96 suppressions (70 au titre de la démographie et du rééquilibrage, 26 pour les mises à dispo). Mais l’académie travaille sur 95 suppressions.
25 ETP de stagiaires
Et 99 moyens de remplacements en moins : économies attendues sur l’amélioration du taux d’occupation des TZR (50 % dans l’académie et 60 % au niveau national). Le ministère attend une augmentation de 10 % au niveau national donc de 20 % dans l’académie ce qui correspondrait à l’économie de 99 postes.
Ce qui correspond à 41 suppressions en lycées GT et 65 en LP

HSA 

en augmentation de façon mécanique nous a-t-il été dit puisque les HP baissent et que la DHG reste identique pour maintenir un taux d’encadrement identique.
On peut se demander vec quelles qualités seront faites toutes ces HSA puisqu’on demande toujours plus !

Collèges 

Pas de suppressions mais des HS en hausse
H/E maintenu constant. Les DHG sont pour l’instant des propositions et dépendent des discussions avec les établissements …
A la question de savoir comment les HS pourront être absorbées puisqu’il s’agit d’heures réellement effectuées, pas de véritable réponse mis à part « on nous dit toujours ça … »
Quant au fait que ça augmenterait le nombre de services partagés, le secrétaire général de l’Académie n’est pas d’accord : il prend l’exemple de 21 h dans une matière en disant que c’est mieux de faire 3 HSA que 18 plus 3 h avec un complément de service. D’un autre côté, quand sur d’autres exemples, les délégués FSU prenaient des cas particuliers, ça n’avait pas valeur de généralité pour lui à ce moment-là !

Fusion des collèges de Puisaye 

Le recteur a redit ce qu’on avait appris par la lettre : l’heure de décharge maintenue si service sur plusieurs établissements malgré la fusion (le ministère parle d’annexes) et remboursement des frais de déplacement. Il y aurait d’autres cas dans d’autres académies.
Elle a aussi parlé de l’investissement du CG et du bus pour les élèves ...
L’IA de l’Yonne a ensuite parlé de la DHG en disant qu’elle était maintenue : qu’il y avait une DHG globale et 3 sous-dotations ce qui conduirait par exemple à créer 2 sixièmes si 36 arrivants dans un des collèges. Ensuite s’il y a des aspects innovant dans certaines matières, avec le projet qu’ils construisent dans les équipes pédagogiques, il y aura des moyens qui seront abondés.
Les documents des DHG collèges montrent que la DHG en baisse de 9 h. Il nous a alors été dit que ce n’était qu’un document de travail et que ce n’était pas la DHG définitive, qu’il y aurait des heures en plus avec les projets, qu’on en était à une phase d’échange ...
A la question sur le numéro de l’établissement, il n’y en aura bien qu’un. Juridiquement les collègues seront donc sur une mesure de carte scolaire sans incidence pour eux d’après le secrétaire général.
Quant aux indemnités ISSR pour les TZR, on n’a pas eu de vraies réponses.
L’IA de l’Yonne s’est félicité du vote « pour » de Saint Fargeau. Quand les délégués FSU ont évoqué le résultat du vote « contre » de Bléneau, il a dit que ça ne changerait rien !

Lycées GT 

Une « petite réserve » de postes existe.
Pourquoi les DHG laissent apparaître une baisse en HP bien supérieure aux suppressions annoncées ?
Parce que ce ne sont pas les dotations définitives : il y a encore des moyens qui n’ont pas été intégrés : classes de seconde, UPI, classes européennes, décisions de BTS … Mais tous ces moyens seront bien attribués.

Stages d’anglais 

assurés par enseignants, assistants de langues et locuteurs natifs. En février, il s’agit d’une expérimentation qui passera à la phase supérieure dans l’été si cela se révèle un succès.
Quant aux conditions de travail en cours de LV , la réponse est : « peut-être que ce effectivement serait mieux s’il y avait plus de petits groupes, mais ces stages, c’est mieux que rien »

Expérimentation lycées 

Pour les lycées qui expérimenteraient des innovations en 2nde, il pourrait y avoir une dotation académique supplémentaire en échange (au niveau national de l’ordre de 500 postes). Mais il y a un cahier des charges (à géométrie variable …) à remplir qui ne doit pas se limiter à une semestrialisation : il faut des innovations pédagogiques plus poussées, par exemple en LV avec des groupes de compétences, des unités capitalisables, une autre manière de présenter les matières …
La liste des lycées n’est pas arrêtée, un appel d’offre a été lancé. Cela concerne 100 lycées au niveau national soit 1 environ par département. Mais dans l’académie, il ne pourrait y en avoir que 2 …
Sur la consultation pour la future réforme des lycées, cela devrait se limiter à des réunion avec le CAVL et aux déplacements de la Rectrice dans les établissements (1 journée par semaine). A ces occasions, elle consacrerait une demi-journée à discuter avec le CA, une classe ou un groupe de profs … Pas de journée banalisée prévue. donc

Lycées pro 

65 ETP supprimés
HS en hausse (7 % cette année) : on passe à 10 %.
Là encore ce sont des heures réellement effectuées : les HSE sont comprises dans ces 10 % nous a-t-on dit.

Bac pro 3 ans 

Si le rectorat parle d’une dynamique créée par le bac pro 3 ans, c’est parce que le taux de passage de 3ème en 2nde a augmenté et ceci sans impact sur les filières STI.
Mais il semblerait que cela ait surtout profité aux CAP

Offre de formation 

Sur les jumelages hasardeux évoqués ici et là, aucun changement opéré …
- jumelage de CAP à Louhans : 1 mixte (10 ATMF et CSI), un unique à 10
- poursuite d’étude après BEP bio-service : 1ère bac pro bio industrie de transformation. Pb de capacité d’accueil : elle sera ajustée si besoin
- CAP pâtisserie au Castel : il ne sera pas implanté
- bac pro nucléaire au Creusot : les élèves peuvent venir de n’importe quelle formation
- BTS maintenance au Creusot : ils ne peuvent pas statuer maintenant. Ce sera en fonction des moyens restants …
- BEP électrotech à 48 de Fourier ferme pour un bac pro à 24 et un CAP à 12 à Avallon. Un CAP plombier est transféré d’Avallon à Fourier.
- BEP électrotech de 36 places à Sens se transforme en bac pro à 30 places. Pas de création de CAP correspondant. A voir l’an prochain, peut-être création sur Migennes qui doit être repensé complètement.
Vote : 10 pour, 10 contre

Fusion lycées Nevers 

La rectrice évoque le projet pédagogique dont rien n’a émergé depuis 3ans . Pour elle, ce n’est pas une raison suffisante.
Cette fusion n’est pas voulue pour économiser des postes selon elle : si on veut chercher des moyens à enlever, il faut plutôt regarder un petit établissement comme Varzy. Il y aurait peut-être même plus de moyens avec la fusion …
La rectrice veut bien s’engager sur le maintien du taux d’encadrement pendant 3 ans.
Si un BTS était créé, les moyens seraient mis.
Grosse vie scolaire : il y aurait les moyens …
Gros établissement : il y aura des adjoints …
Les lycées se sont dégradés, l’offre de formation est en baisse.
Le chef du Service Académique d’Information et d’Orientation dit qu’il y a bien moins de passage d’une filière à l’autre entre les 2 lycées que dans un autre lycée où on retrouve ces mêmes filières.
Vote :10 pour, 9 contre

Fusion Montceau / Blanzy 

L’un industriel, l’autre tertiaire.
L’un bonne réputation, l’autre mauvaise
La fusion serait un bien pour la mixité sociale
Vote : 10 pour, 3 contre, 6 abstentions

Carte scolaire

 la rectrice avait dit lors du précédent CTPA qu’elle serait particulièrement attentive à ces établissements qui ont subi des hémorragies d’élèves. Comment ?

- si arbitrage il y a pour une classe européenne, ces établissements seront favorisés
- communication pour améliorer l’attractivité
- pour les établissements qui voient arriver ces élèves, la limite portera plutôt sur la capacité d’encadrement que sur la capacité physique de ces établissements.

LOLF 

il y aura un groupe de travail
Décret paiement pour l’accompagnement éducatif pour les CPE et les docs : date du 21janvier, apparemment pas de rétroactivité.

Médiateurs scolaires

 ils seront 120 dans l’académie et devront être recrutés pour le 1er mars. Leur formation sera confiée … aux assistantes sociales ! ou ? en cours ..
Profil ? EVS.

Mutations 2009 

une demande d’audience intersyndicale a été demandée

RSS fr | Contact | Plan du site | Espace privé | Spip + Alternatives